le cheval et la SEP

A cheval, toutes

   Mon dieu, dans quoi me suis-je engagée ?

Vais-je y arriver ? C'est haut ces bêtes là ! Moi qui n'ai jamais ou presque fait de sport,

qui suis maladroite et encore plus avec la maladie !

ça risque d'être « coton » !

 Bref, le grand jour est arrivé.

Réveil (je me lève très tard les autres jours !).

Trajet en voiture, je ne connais pas la route, heureusement, il y a le GPS.

Quelle belle invention !

Arrivée au club. Super accueil par Marie Renée. Tout va bien. Aucune angoisse.

Je suis Zen.Je suis très motivée : de nouvelles expériences à mon âge et avec une SEP, c'est merveilleux. 

La vie a de nouvelles couleurs.

 

Je fais la connaissance d'Odette et d'Evelyne. 2 cavalières mais déjà « expérimentées »,

l'une a une canne comme moi, l'autre 2 béquilles et semble plus handicapée.

Si elle y arrive alors moi aussi !

 

Cathy, la monitrice a choisi Pito pour moi, un gentil cheval noir avec de grosses pattes.

On commence par faire connaissance.

Des souvenirs me reviennent : j'ai accompagné les petits de maternelle au Poney Club et

      je sais :

qu'il ne faut pas passer derrière les chevaux,

qu'il faut les toucher et leur parler.

Garder la main grande ouverte quand on leur donne à manger.

Je me souviens également un tout petit peu du pansage.

 

Et je prends un grand plaisir à étriller, bouchonner et lustrer Pito.

Cathy s'occupe des pieds. Pour ça, on verra plus tard !

 

Puis, nous nous dirigeons vers le manège.

C'est grand ! clair et propre.

C'est le moment de sceller Pito.

Bien sûr, je n'y connais absolument rien et j'écoute attentivement les explications mais

 beaucoup de « rentrent » pas dans ma tête un peu percée ! Ce n'est pas grave.

On réexplique à chaque séance jusqu'à ce que ce soit acquis.

Ouf !

Je me demande quand même comment

 je vais réussir à grimper là-haut

                        et ensuite à redescendre !

Oh mais il y a un marche pieds !

Odette et Evelyne sont déjà en selle.

Elles ont été aidées et tout s'est bien passé.

 

Donc, quand mon tour arrive, c'est sans aucune appréhension que j'y vais,

 et ma foi, si c'est difficile,

on nous aide tellement bien que ça y est, je suis en selle.

C'est la première fois que je monte à cheval et j'ai un peu l'impression de réaliser une rêve

de petite fille.

Maintenant :

 - il faut tenir dessus,

- apprendre à se servir de son bassin

- et des rênes

mais ce n'est pas si difficile.

 

J'apprends à dire à Pito d'avancer, de s'arrêter, puis on complique un peu, à droite, à gauche, on décrit un cercle.

Pito est très obéissant et j'ai Cathy et une bénévole de chaque côté de moi.

Sécurité au max !

C'est super, j'ADORE.

Maintenant, il faut descendre...

Heureusement, là encore, il y a le marche pieds et beaucoup d'aide.

 Je ne fais pas ce que je veux de mes jambes mais on y arrivera.

Un petit bout de pomme pour récompenser Pito, un petit coup de brosse et on le reconduit

à son box.

La séance est finie.

 

C'est une grande première pour moi mais je n'ai eu peur à aucun moment

Et je me suis tout de suite sentie en confiance grâce au professionnalisme

et à la gentillesse des intervenants.

 

Vivement la semaine prochaine.

Un peu fatiguée après quand même !

 

2ème séance 26/01/2010

 

Aujourd'hui, réveil, petit déjeuner, tout est prêt. Il ne neige pas. C'est bon, j'y vais seule.

Quelques kilomètres parcourus, téléphone : Il neige à Saint Genés Champanelle, peut être Alain (mon mari) devrait me conduire.

Mais non, c'est bon, je suis en route, je continue et effectivement, je trouve la neige mais ça se passe bien.

 

A peine arrivée au club, Marie Renée m'accueille, soulagée de voir que je suis bien arrivée.

Comme il fait très froid. Nous avons un petit réconfort qui nous attend : thé ou café !

Quel accueil !

Je fais la connaissance de Nicole qui n'était pas là la semaine dernière.

 Et puis Cécile, dont j'ai oublié de parler ! (elle nous a toutes prises en photo la semaine dernière et bien sûr nous a aussi aidées !)

 

Nous allons directement dans le manège, les chevaux nous y rejoignent.

Pito n'a pas aimé le verglas ! Un petit passage rapide.

On selle et on monte, jusque là, tout va bien même si les chevaux sont énervés par la neige.

Pito est très nerveux, il bouge beaucoup, a peur du chien de Cécile, des pigeons.

Et c'est là que... je fais ma première chute de cheval.

Mais tout en douceur, au ralenti et j'ai été retenue par Cécile, pas de mal du tout.

Tout au plus un souvenir à raconter !

Pito a fait un sursaut qui m'a déséquilibrée (il n'en faut pas beaucoup !) Puis un écart et là et bien je suis descendue de cheval un peu plus vite que prévu !

Bon c'est pas grave, on remonte et on recommence.

cette fois, pas de problème mais pour plus de sécurité j'ai Cathy et Marie  de chaque côté.

Quelques exercices simples et on écourte la séance, les chevaux sont énervés

et il vaut mieux ne pas prendre de risques.

 ces dames les raccompagnent à leur box. Il a pas mal neigé et Pito ne glisse plus, il préfère !

 Il a eu sa pomme quand même. Il est très gentil.

 

Voilà, 2ème séance faite.

Toujours enchantée et même pas fatiguée.

 

Le kiné, cet après-midi n'en revenait pas mais je pense que ce soir, je serai quand même plombée.

Bon, retour en voiture malgré la neige et marie Renée qui vient aux nouvelles.

Que de gentillesse, c'est fabuleux.

Parfois la maladie nous fait découvrir des gens formidables !

 

3ème séance équestre le 4/02/2010

 

Je me lève tôt ! Et je pars trop tôt ! J'arrive au rallye avec 1/2 heure d'avance mais c'est bien !

 j'ai le temps d'admirer le paysage et de discuter avec les autres et une nouvelle bénévole qui s'occupe aussi des chiens pour aveugles.

 

L'ambiance est toujours aussi sympa et aujourd'hui tout le monde est là.

 

J'ai un nouveau cheval : Latino. Superbe mais très sale. Je l'étrille du mieux que je peux et il devient encore plus beau.

Avec lui, c'est un peu un « coup de foudre ». J'aimais bien Pito mais Latino m'enchante.

Et je crois que je lui plais bien aussi.

 

Cathy nous a préparé un parcours aujourd'hui.

Pour moi c'est évidemment une grande première mais bien encouragée par Cécile j'adore ce genre d'exercice.

Il faut que j'apprenne à regarder au loin comme en voiture ! Je regarde en bas comme quand je marche !

Progrès à faire.

 

Il faut aussi que je tienne mieux les rênes, plus courtes.

Mais globalement, c'était super et Latino et moi, c'est une affaire qui marche comme dit Cécile.

je lui ai bien brossé son pelage avec la brosse douce et je lui ai beaucoup parlé et caressé.

 Il a eu sa pomme qu'il a vite engloutie !

Je suis repartie à la fois triste et contente :

–                    triste que ce soit déjà fini

–                    contente de ce que j'avais appris, réussi et du contact formidable avec Latino

–                     

Je me sens biens sur son dos même s'il a tendance à baisser la tête et il m'arrache les rênes !

 J'adore décidément cette activité et je mesure la chance que j'ai de participer à ce programme.

Maintenant on va attendre jeudi prochain mais il y a aquagym et kiné pour ne pas perdre la forme.

 

11/02/2010

 

Grosse déception, 25 cm de neige tombés dans la nuit.

 j'avais fait un gâteau au chocolat et j'attendais avec impatience de revoir Latino et les membres du Club !

Tant pis mais il faut attendre le 4 Mars maintenant !

Je pense à ce rendez-vous tous les jours et je l'attends.

Voilà enfin le 4 Mars est arrivé.

 je retrouve les amies et Latino !

Séance super avec slalom, beau parcours.

Bon, je ne tiens pas toujours les rênes comme il faut et je ne regarde pas assez loin !

mais j'y arriverai !

 Et puis, ce coquin de Latino m'arrache les rênes en baissant la tête chaque fois qu'on s'arrête ! A part ça, il est très gentil, obéissant et je l'adore !

Ca me fait un bien fou,

ce moment de détente sportive et concentration à la fois,

J’ai encore beaucoup à apprendre mais j'ai du retard sur les autres et je me débrouille pas si mal !

 

C'est un moment où la maladie n'existe plus.

 

Seul, l'apprentissage et les contacts avec le cheval et les autres personnes : monitrices, bénévoles, cavalières etc ..comptent.

c'est un rendez-vous privilégié que je ne manquerai que par obligation.

 

Maintenant nous nous reverrons au centre équestre le 11 mars, je l'attends déjà avec impatience.

 

 

Voilà tout ça c'était il y a un an.

Aujourd'hui, nous continuons , d'autres « sépiens et sépiennes », d'autres bénévoles nous ont rejoints.

 

Je suis toujours aussi passionnée.

J'ai toujours mon partenaire Latino, je l'aime toujours autant et il en profite ,le bougre!

J'ai un peu de mal à être ferme avec lui!

Le Père Noël m'a même apportée tout l'équipement de la parfaite cavalière (que je ne suis pas!!).

 

Nous avons toutes beaucoup progressé et le groupe est soudé.

Nous avons envie de continuer longtemps et de faire partager notre plaisir.

Ce contact privilégié avec l'animal, la nature (nous faisons parfois des promenades en extérieur)

et les liens d'amitié que nous tissons, sont des oasis de bonheur où la maladie est pour un temps « accessoire ».

 

par : Florence TANGUY (sépienne)

 

PROJET du Docteur VERNAY et l'ARDRA

CONTACT : Marie René ROYER

04.73.14.07.43

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site