LES MEDECINES COMPLEMENTAIRES

Les médecines complémentaires


de plus en plus de personnes ont recours aux médecines

dites"complémentaires" ou "alternatives".

Mais quels sont exactement leurs objectifs ?


Les médecines "complémentaires" ou "alternatives" n'ont pas pour but de guérir,

mais plutôt d'améliorer la qualité de vie des patients. Elles ont principalement un rôle

d'accompagnement, surtout pour ceux qui ont des traitements difficiles et/ou une maladie

chronique.

Certaines veulent prévenir les maladies en aidant le corps à sonserver et à consolider sa

résistance naturelle.il faut cependant noter que peu d'études cliniques (selon les critéres

scientifiques exigés, c'est à dire contre placébo et en double aveugle) peuvent confirmer

leur efficacité.

L'utilisation est généralement argumentée par l'expérience des patients.

 

L'engouement pour  les médecines "complémentaires" ou "alternatives" repose

probablement sur le fait qu'elles apportent une réponse à l'angoisse des patients et qu'elles

sont considérées comme dénuées d'effets secondaires. Lors de leurs visites, les patients

trouvent une écoute, des gestes et des paroles rassurantes auprès des practiciens

de ces médecines.

 

Les médecines "complémentaires" ou "alternatives" considèrent l'être humain dans son

intégralité.

Elles sont nombreuses et variées, mais n'apportent pas toutes la même réponse.

Certaines permettront de maintenir le corps en bonne santé (comme la naturopathie,

l'homéopathie ou la médecine traditionnelle chinoise), d'améliorer l'hygiène de vie, le

bien-être en général (comme la médecine ayurvédique ou la sophrologie); d'autres auront

une action plus ciblée sur un symptôme (comme l'acupuncture,l'ostéopathie ou la réflexothérapie).

Il est cependant important de toujours consulter préalablement son médecin traitant pour éviter

soit de passer à côté d'une pathologie qui ne pourrait être prise en charge par ces médecines

"complémentaires" ou "alternatives" soit parce que certaines sont totalement déconseillées dans

des maladies complexes (par exemple l'ostéopathie, en cas de Sclérose En Plaques).

 

Ne l'oublions pas, la médecine scientifique, souvent perçue comme complexe, déshumanisée,

est néanmoins la seule médecine capable de traiter des pathologies graves ou des maladies

chroniques comme la Sclérose En Plaques.

 

article du Professeur Patrick Vermersch, CHU de LILLE

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site