Lutter contre la fatigue

 

91% des personnes atteintes de SEP déclarent ressentir une grande fatigue

Symptômes le plus fréquemment cité par les malades, la FATIGUE est vécue comme très handicapante au quotidien, moins bien connu que les troubles moteurs, visuels ou sphinctériens peut être considéré par les proches comme un mal imaginaire.
Le sentiment d'incompréhension et la baisse de l'estime de soi qui en résultent diminuent la tolérance à la fatigue, un cercle vicieux s'instaure dont IL FAUT SORTIR .
A tous les stades de la maladie.

La FATIGUE est observée aussi bien au début de la maladie que dans des formes plus évoluées.
elle peut être permanente ou survenir par à-coups, par exemple lors des poussées.
La FATIGUE physique, s'ajoute souvent une *lassitude psychologique qui rend les tâches quotidiennes pénibles et diminue l'entrain, au travail comme à la maison.
La FATIGUE est aggravée par la dépression qui accompagne souvent la maladie

Une stratégie pour faire face :

- En parler à son entourage, à son conjoint, ses enfants, ses amis, pour qu'ils en comprennent la réalité et éviter de se replier sur soi.
- Rechercher de l'information auprès des professionnels de santé (médecin, infirmière, kinésithérapeute)et/ou des associations pour se sentir moins isolé.
- L'exprimer de façon précise au neurologue afin qu'il en détermine la cause, qu'il en apprécie les effets au quotidien et propose les stratégies thérapeutiques les mieux adaptées. En faire part également au médecin généraliste et au médecin du travail.
- Envisager un soutien par une psychothérapie ou par la participation à un groupe de parole au sein d'une association
  se distraire et se faire plaisir pour moins penser à sa FATIGUE .


Des trucs tout simples :

- S'accorder des pauses d'une vingtaine de minutes, en fin de matinée ou en début d'après-midi et/ou avant de commencer une activité
- Faire de l'exercice physique de façon douce et progressive. Il permet d'améliorer la force musculaire, la coordination, l'équilibre et est bon pour le moral.
- Veiller à dormir suffisamment et à adopter un régime alimentaire équilibré
- Pour les patients présentant un phénomène d'Uhthoff, qui est une aggravation des symptômes neurologiques sous l'effet de la chaleur ou de la fièvre, il est préférable d'éviter les écarts brutaux de température -bains trop chauds par exemple.



Il n'y a pas de traitement spécifique de la fatigue mais certaines thérapeutiques peuvent être proposées:
- Certains sont proposés pour traiter le symptôme fatigue proprement dit
- D'autres visent à soigner la dépression qui accompagne parfois la maladie et qui se manifeste aussi par de la fatigue

Les petits gestes à adopter contre la fatigue.. :

- Des bains ou douches tièdes ou froids au lieu de chaud
- Un régime équilibré en évitant les repas lourds et par ailleurs l'excès de poids
- Programmer des exercices quotidiens adaptés à sa capacité physique
- Se ressourcer en douceur avec la relaxation
- Réaménager son lieu de vie pour faciliter la vie au quotidien

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site