Petits trucs pour les troubles cognitifs

PETITS TRUCS

Voici quelques petits trucs de la prise en charge des troubles cognitifs :

1/ sentiment de ralentissement

Le sentiment de ralentissement est ressenti par bon nombre d'entre vous dans la vie quoitidienne

que ce soit sur le plan moteur ou sur le plan cognitifs

Commne nous le montre J.G dans son témoignage, ralentissement ne doit jamais rimer avec renoncement

le meilleur moyen de lutter contre cet état est de maintenir une activité cognitive, certes aménagée et adaptée

aux difficultés rencontrées, mais régulière et autant que possible source de plaisir !

2/ difficulté attentionnelles

M.T nous décrit des difficultés de concentration qui se traduisent par une sorte de "déconnexion"

très brève et qui relèvent sans doute des 2 phénomènes décrits ci-dessous :

* vous lisez un livre qui vous intéresse et pourtant tout à coup, vous perdez le fil. C'est souvent une

difficulté d'attention soutenue,

essayer de vous aménager des "mini" pauses, elles permettent de refocaliser votre attention, et ainsi

de continuer votre lecture.

* vous faites vos comptes tandis qu'un film passe à la télévision. Vous vous apercevez alors que vous

avez fait quelques erreurs et que la fin du film vous a échappé.

la difficulté ici est de gérer les 2 tâches simultanément : il s'agit d'attention divisée

les situations de double tâche sont particulièrement difficiles

Apprendre à les repérer permet soit de les éviter quand c'est possible, soit de mieux les gérer, par exemple

en privilégieant la tâche la plus importante.

3/ difficultés de planifications

vous organisez Noël chez vous, et vous devez tout préparer avant que vos invités n'arrivent.

Vous vous rendez alors compte qu'il y a beaucoup de choses à faire et vous ne savez pas par où commencer.

n'hésitez pas à prendre le temps de mettre sur papier les différentes activités à planifier :

le support écrit permet de mieux évaluer l'importance de chaque tâche,

de les regrouper et surtout de n'en oulier aucune.

4/ difficultés de mémorisation

3 types de mémoire sont souvent mis en jeu


* mémoire de travail 

vous êtes en train de lire, et votre fils vous demande de transmettre un message important à son père qui rentre

un peu plus tard. Là aussi, la difficulté est de gérer les 2 tâches à la fois.

Essayez de prendre le temps d'écouter et de mémoriser le message en question avant de reprendre votre lecture.

Le fait de revenir à une seule tâche suffit souvent à pallier ce genre de difficultés.

Rédiger un agenda comme le propose PF, peut également être utile.

* mémoire épisodique

vous assistez à une réunion de travail que vous devez relater à vos collèges quelques jours plus tard.

il s'agit de retenir un grand nombre d'informations relativement longtemps.

Là encore, n'hésitez pas à prendre des notes et à les travailler en les regroupant par idées afin de mieux

les mémoriser.

* mémoire sémantique

qui n'a amais dit : "j'ai le mot sur le bout de la langue".

Parfois, comme nous le rapporte AP ce "manque du mot" peut engendrer des difficultés d'ordre social et/ou professionel.

La plupart du temps, les mots ne sont pas ouliés, c'est de les "retrouver au bon moment" qui pose problème.

Des jeux, tels que le scrabble, les mots croisés ou fléchés ou le petit bac, ont souvent un effet bénéfique sur l'accessibilité

au stock sémantique.

de France Daniel, psychologue spécialisée en neuropsychologie au Réseau Bas Normand

de prise en charge des patients atteints de SEP.


VOS TEMOIGNAGES :

* "mille façons de s'adapter" de PF

Il m'arrive, lorsque je suis très concentré, de ne pas entendre ce que ma femme me demande ou

alors de ne pas y faire attention ! Il est convenue entre nous que dans ce cas, elle me tape sur l'épaule (gentiment !) pour

établir le contact physiquement plutôt que par la voix. Il m'arrive aussi qu'après avoir répondu au téléphone, je sois obligé

de faire un effort pour me souvenir de ce que j'étais en train de faire avant l'appel.

Je m'adapte en prenant des notes dans mon agenda, comme le font les membres de professions libérales qi sont payés à

l'heure et tiennent le registre de leurs activités, au fur et à mesure, heure après heure.

* "l'épistolière ne renonce pas " de JG

J'aime écrire, trouver les mots justes, j'aime travailler sur le texte pour offrir aux autres quelque chose d'agréable à lire. Aujourd'hui,

c'est un peu plus difficile, je suis un peu plus lente, je pourrais certes téléphoner au lieu d'écrire, mais je maintiens le cap sur l'exigence

de l'écrit : je préfère rendre mon temps et écrire peu à la fois que de renoncer à correspondre par lettre avec ma famille et mes amis.

* "je perds ma concentration, pas mon chemin" de MT

Je me rends chez ma kiné deux fois par semaine. Il m'arrive en chemin de ressentir une difficulté à me concentrer visuellement. J'ai

du mal à me l'expliquer : je ne sais pas si c'est un problème de vue ou de concentration. C'est pourquoi je dis que c'est un trouble de

concentration visuelle. C'est comme si, pendant quelques fractions de secondes, mes yeux "n'étaient plus à ce qu'ils devraient faire"...

et pourtant je ne perds jamais mon chemin !

* "le soleil fait le beau temps" de AP

Je viens de commencer un nouveau travail, et lors des entretiens d'embauche il est arrivé que je ne trouve pas les mots que je voualis dire.

Il ne venait pas, j'étais obligée de "tourner autour".

A la question de l'employeur "quel moyen de transport utiliserez-vous ?" je voulais répondre "je compte venir à pied s'il fait beau" et comme je

ne trouvais pas le mot "beau" j'ai dit "je viendrai à pied s'il y a du soleil".

Par ailleurs, je me rends compte que je deviens irritable, excessives dans mes réactions. Je m'en fais le reproche et j'en discute avec mon mari.

Cela m'aide beaucoup à réfléchir. En fait je veux rester pondérée, je veux prendre le temps de peser les arguments et décider en conséquence.



Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site